À l'initiative de la SPA, les professionnels du secteur canin ont donné leur avis sur les chiens dits dangereux

175 CHIENS QUI SE BATTENT
 

Les professionnels du secteur canin contre le projet de loi


Lors d'une conférence de presse à l'initiative de la SPA, Vétérinaires, Comportementalistes, Parlementaires, Fourrières et Syndicat des Professionnels du Chien et du Chat ont rappelé leur opposition au texte de loi relatif aux chiens dits dangereux.
Geneviève GAILLARD, Présidente du Groupe de protection animale a indiqué que ce texte était « basé sur l'émotion, qu'il ne servait à rien et n'était pas bon ».
Le professeur COURREAU, Vétérinaire à L'École Vétérinaire Maisons-Alfort a poursuivi en indiquant que « le propriétaire de chien était responsable de l'état de l'animal et de son éducation et qu'aucun animal n'était génétiquement prédisposé, au regard de sa race, à être plus agressif qu'un autre. ».
Anne-Marie ROUEIL, Présidente du Syndicat des Professionnels du chien et du chat s'est quant à elle interrogée : « Comment le projet de loi transforme le meilleur ami de l'homme en son pire ennemi ? »
Elle a de plus mis en cause « la vente industrielle des animaux de compagnie et plus particulièrement par le biais des petites annonces. Socialiser un animal prend du temps. Il faut réguler le commerce des animaux et en finir avec les importations » a-t-elle martelé.
Thierry BEDOSSA, vétérinaire comportementaliste, « a indiqué que le projet de loi stigmatisait certaines races de chiens, qu'il ne solutionnerait en rien le problème et qu'il contenait des dispositions criminelles, racistes et choquantes ».
Enfin, Jean-François Fonteneau, directeur de sociétés de fourrière, a rappelé « qu'il se refuserait à cautionner des réquisitions injustifiées et que ce texte était inadapté à la situation actuelle ».

Les professionnels rassemblés avec la SPA


La SPA a su réunir l'ensemble des professionnels du chien autour d'elle.
« Nous rentrons clairement en résistance contre un texte inadapté et non abouti. Nous refusons d'être complices d'euthanasies massives ! » déclare Caroline LANTY, Présidente de la SPA
Le gouvernement prévoit, en mettant en place ce texte, près de 100 000 chiens euthanasiés.
« L'annonce de ces euthanasies lors d'une récente réunion provoque une levée de boucliers. Ni la SPA ni les professionnels ne procéderont à ces tueries d'animaux ! » conclut la Présidente de la SPA.
« Le gouvernement, les députés et sénateurs comprendront-ils qu'ils font fausse route ? Que 8 millions de chiens partagent la vie de 12 millions de Français, électeurs de surcroît ! Aujourd'hui, les Pitbulls et les Rottweilers mis à l'index, et demain ? » s'insurge Caroline LANTY.
« Alors que tous les acteurs concernés souhaitent aider le gouvernement, pourquoi celui-ci fait-il cavalier seul et balaie d'un revers de main toutes nos contributions et propositions ? » indique Caroline LANTY.
Nous laissons la porte ouverte aux négociations avec le gouvernement et demandons à celui-ci de ne pas se fourvoyer dans l'adoption d'un texte qui nous fait honte !
Contact Presse : Nicolas BISCAYE Responsable Communication société protectrice des animaux 

Chiens dits dangereux avis des professionnels du secteur canin
 

chiens dangereux, projet de loi chiens dangereux, opposition au projet de loi chiens dangereux, professionnels du secteur canin, SPA, races de chiens, races dangereuses, chiens agressifs

 

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

captcha Générer une autre image




WALTER, expert Polytrans
Je suis là pour vous conseiller et vous proposer des produits et des recommandations adaptés à votre chien.

N'hésitez pas à consulter mes fiches conseils qui répondent à toutes vos questions et petits tracas de la vie quotidienne de votre chien :

Ma chienne est en chaleur ? Est ce que mon chien a besoin de vermifuge ? Comment dresser et éduquer mon chien ? Mon chien est malade, complément alimentaires ou vétérinaire ?...