Votre animalerie depuis 1984
Frais de port offerts dès 59 €
Services garanties Polytrans
Contact 02 41 92 49 60
Me
Connecter
Mon
Panier
Livraison GratuiteDès 59
Entreprise françaisePlus de 9000 produits
5€ offerts survotre 1re commande
Remise fidélitéjusqu'à 5%

Quelle race de chien choisir ?

CHOISIR SON CHIEN : UNE DÉCISION RÉFLÉCHIE

La possession d'un chien suppose une importante responsabilité vis-à-vis de l'animal qui dépend entièrement de son propriétaire pour son entretien et son bien-être.
Après que la décision d'acquérir un chiot ait été prise, le choix de la race est donc la première préoccupation, afin de ne pas opter pour un chien, qui aussi puissant soit l'attrait qu'il exerce, possède des caractéristiques incompatibles avec le mode de vie, les desiderata, voire les propres caractéristiques psychologiques du futur propriétaire. 
Si tous les chiens partagent grosso modo les mêmes codes sociaux et le même « outillage » mental, toutes les races ne sont pas en effet interchangeables : le chien étant l'espèce domestique dont les fonctions sont de loin les plus variées et les plus complexes, une sélection utilitaire différenciée, au degré d'ancienneté plus ou moins haut selon les cas, a en effet dirigé l'espèce canine vers des voies très diverses les unes des autres. L'apparence et le comportement standard d'une race sont donc les produits de l'histoire de sa formation. Lorsque le chien est acquis pour une utilité spécifique (chasse, trait, protection du troupeau, sports de défense, etc.), le choix ne s'opère donc qu'au sein du panel de races qui y correspondent. 
Mais dans la plupart des cas, bien que certains sujets s'illustreront de surcroît dans un sport ou une utilité, ne serait-ce que la garde, c'est l'agrément de sa compagnie qu'on recherche essentiellement. Or même dans le cas où un cheptel s'est en partie coupé de ses racines utilitaires, même si l'apprentissage reste important pour l'expression d'un atavisme, la fonction qui a façonné la race continue de déterminer certaines caractéristiques comportementales. Pour s'assurer que celles-ci coïncident avec ses souhaits et à ses possibilités, le futur propriétaire sera donc bien avisé de s'informer par les moyens à sa disposition (voir encadrés). Le bon choix sera donc celui qui représentera le meilleur compromis entre ces impératifs et les goûts de chacun en matière de plastique canine, les considérations esthétiques entrant forcément en lice dans l'adoption d'un chiot de race. Devant la diversification extrême de l'espèce, plus de 300 races se partageant les faveurs de ses amateurs, chacun (sauf évidemment celui qui n'aurait aucune disponibilité pour s'occuper d'un chien) peut trouver le compagnon qui lui correspond : tous les chiens ont de la tendresse à donner et à recevoir, mais parmi eux, on trouve aussi bien l'explosif toujours prêt pour l'action, le délicat qui ne marche jamais dans les flaques, le pondéré qui navigue au milieu de la porcelaine, le transi qui ne regarde que son maître, le viril qui ne s'en laisse pas compter, le fraternel qui aime tout le monde ; on trouve des cerbères, des doucereux, des pantouflards, des remuants, des austères, des marrants ; comme d'ailleurs des très petits, des très grands, des très minces, des très volumineux, beaucoup de moyens, des poils fournis, ras, hirsutes, longs, soyeux, absents, et une foule de couleurs !

CHOIX D'UNE RACE : LES BONNES QUESTIONS

L'information recueillie doit permettre de se faire une idée des principales caractéristiques et nécessités d'une race sur différents plans : 
- Standard (taille, morphotype, nature du poil). 
Toilettage
- Tempérament (calme ou vif, doux ou dominant, malléable ou plus rigide, collant ou plus indépendant). 
- Niveau d'activité. 
- Panel de fonctions (compagnie, garde, sports, utilités). 
- Prix d'achat et coût d'entretien. 
Elles seront comparées aux paramètres personnels suivants : 
- Cadre de vie (maison avec jardinet, avec terrain, type de clôture, appartement, espaces verts à proximité, type de véhicule). 
- Temps de présence possible auprès du chien, au domicile ou en déplacement. 
- Temps possible à consacrer au chien (éducation, exercice, jeux, entretien). 
- Expérience en matière de possession et d'éducation d'un chien
- Mode de vie (sédentaire, actif, sportif). 
- Âge, forme physique, tempérament. 
- Composition de la famille. 
- Présence d'autres animaux. 
- Attentes et goûts en matière de chien