Bien choisir son éleveur de chien

Bien choisir son éleveur de chien

S'ASSURER DE LA QUALITÉ DU CHEPTEL EN SE RENSEIGNANT SUR L'ÉLEVEUR ET SES MÉTHODES

Il va sans dire que les chiens et chiots de l'élevage visité doivent paraître sains et bien entretenus. S'il va sans dire également que seul l'éleveur faisant inscrire sa production au LOF vend des chiens de race, il n'est jamais inutile de rappeler cette évidence, le pedigree officiel étant le seul document attestant de l'identité raciale d'un spécimen, au-delà de sa simple apparence.

Outre cela il convient de s'adresser à l'éleveur qui quel que soit son statut, est engagé dans une démarche qualitative soucieuse de préserver les caractéristiques typiques de la race; les efforts consentis pour s'y conformer se résument par la notion de sélection. Les attributs physiques et psychologiques d'une race se maintiennent en effet par le biais d'une pression sélective constante : en faisant passer son potentiel reproducteur au crible de ses propres observations et de différents outils techniques (examens de conformité au standard, tests de caractère ou de travail, dépistage d'anomalies à composante héréditaire), l'éleveur peut concocter les meilleures stratégies possible en matière d'accouplements. La recherche de courants de sang intéressants l'amène ainsi souvent à dépasser le cadre de son propre cheptel. On est donc loin du néophyte qui ne fera couvrir sa chienne que par le mâle du voisin, ou du marchand qui « fait du chien ». Vous poourrez retrouver les meilleurs éleveurs de chien en vous rendant ici.

NE PAS HÉSITER À SE RENDRE SUR PLACE POUR RENCONTRER L'ÉLEVEUR ET LUI DEMANDER DES CONSEILS

Dans une race à forte diffusion, ou dont le développement rapide surfe sur un effet de mode, l'acquéreur se doit d'être particulièrement circonspect, car des naisseurs opportunistes sont venus se surajouter à la production. Ainsi, si les éleveurs ont une importante responsabilité vis-à-vis de leur race, c'est aussi le cas des acquéreurs, leur choix étant susceptible de peser fortement sur l'évolution d'un cheptel : en privilégiant l'élevage sélectif, ils contribuent à le préserver.
Contacts téléphoniques et visites chez l'éleveur permettent ainsi au futur propriétaire d'obtenir des informations de première main sur la race et de se faire une idée de la qualité de sa sélection. La passion d'un éleveur compétent et sa culture cynophile (en priorité évidemment sur sa race) inondent son discours; il prend toujours plaisir à les faire partager, comme à montrer tous ses chiens aux visiteurs. Informer faisant partie de la tâche qu'il s'est fixé, toute question trouvera une réponse. L'acquéreur potentiel considérera en retour comme normal de se voir interrogé sur ses conditions de vie et son expérience en matière canine; l'éleveur sérieux n'hésite pas à dissuader avec courtoisie d'opter pour sa race si celle-ci ne semble pas convenir.
Contacter plusieurs éleveurs est utile : chacun peut avoir une vision un tantinet divergente de la race : dans le cadre de la saine variabilité du cheptel, sa lignée peut en effet posséder des caractéristiques légèrement différentes d'une autre; c'est par exemple le cas lorsque l'éleveur est demeuré franchement orienté sur l'utilisation. On est ainsi à même de faire une synthèse des discours entendus. Mais la passion aiguisant parfois jalousie et médisances, on se défiera du producteur dont le principal argument de vente est de critiquer autrui, afin de ne pas cautionner des pratiques délétères pour la santé morale de la cynophilie.

Commentaires

Pas encore de commentaires.