Santé et toilettage de la race de chien Terrier du Tibet

Santé et toilettage de la race de chien Terrier du Tibet

La santé du Terrier tu Tibet

Le Terrier du Tibet bénéficie d'une longévité d'une quinzaine d'années, certains sujets la dépassant même allègrement. Il jouit d'une santé particulièrement robuste, et d'une reproduction normale, les portées comptant en moyenne 6-7 chiots.

Le dépistage de la dysplasie de la hanche se pratique régulièrement (bien que la race, de par sa morphologie, y soit peu prédisposée), ainsi que celui des tares oculaires (atrophie progressive de la rétine, luxation du cristallin) qui le concernent d'un peu plus près.

Une liste internationale de sujets atteints par les tares oculaires (Tibetan Terrier International Information System) a été créée en 1989 lors d'un congrès consacré à la race.

Ses initiatrices, les éleveuses Margareta Sunqvist (Suède) et Marianne Dehlholm Dons (Danemark) la mettent à jour, sur la base du volontariat, dans le but d'aider les éleveurs dans leur sélection.

Le toilettage du Terrier du Tibet

Un entretien régulier est nécessaire. Un démêlage à fond une ou deux fois par semaine est préférable à un maigre coup de brosse quotidien. On y habitue jeune le chiot, même si sa mignonne petite bouille et son poil court n'en ont pas encore besoin.

Bain et brushing peuvent s'envisager une fois par mois. Par souci d'hygiène, on coupe les poils autour de l'anus, du sexe du mâle, des coussinets. On peut attacher la frange des sujets dotés d'un poil très fourni en tête.

Le chien d'exposition est lavé plus souvent. Les pieds sont arrondis aux ciseaux, mais pas trop courts. La fourrure est bien brossée et lissée, mais on n'y sculpte aucune découpe. 

Commentaires

Pas encore de commentaires.