Votre animalerie depuis 1984
Frais de port offerts dès 59 €
Services garanties Polytrans
Contact 02 41 92 49 60
Me
Connecter
Mon
Panier
Livraison GratuiteDès 59
Entreprise françaisePlus de 9000 produits
5€ offerts survotre 1re commande
Remise fidélitéjusqu'à 5%

Les chiens et chats sont-ils attachés a leur environnement quotidien?

Le chien, un animal moins solitaire que le chat

Si le chat est un animal indépendant qui, comme on le dit souvent, "s'attache aux murs", nous avons vu que le chien est issu d'un loup qui a, depuis plusieurs millénaires, choisi de partager la vie des humains. Mais alors que les félidés sont des animaux majoritairement individualistes (les lions faisant exception à cette règle), les canidés, quelle que soit leur espèce, sont des animaux grégaires qui, quelle que soit leur race, ne peuvent vivre qu'en groupe.

C'est-à-dire, pour le chien, au plus près de ses maîtres qu'il assimile à sa meute. Il préfère donc être avec eux, si possible dans le même fauteuil, ce qui ne l'empêche pas, moyennant un minimum d'éducation, d'arriver à supporter leurs absences plus ou moins prolongées. Car le canidé qui n'aurait pas de fréquents et multiples contacts étroits avec ses humains aura l'impression de ne pas appartenir à leur meute, voire d'en être exclus.

Ce qui en ferait un animal peu civilisé, voire parfois sauvage. Nous parlons ici, bien entendu, du chien qui n'aurait aucun contact avec les humains. La suite dépendra de la personnalité du maître : il n'est pas besoin de vous sentir obligé d'effectuer de nombreuses sorties pour faire rencontrer du monde à votre chien si cela n'est pas dans vos habitudes, car il suffit, lorsque vous recevrez des amis, qu'il puisse fréquenter ceux-ci. L'idéal étant, bien entendu, que vous puissiez, très tôt, l'emmener partout avec vous, ce que toutefois notre civilisation urbanisée tolère de moins en moins.

Les chiens, attachés à leur environnement

Il est très facile d'observer que les chiens attachent une importance différente à trois zones imbriquées les unes dans les autres : le territoire, les lieux de vie et celui de repos. Si, pour faciliter la compréhension, nous prenons l'exemple d'une villa, nous constaterons que le territoire se trouve généralement délimité par la clôture du jardin et qu'il s'agit d'un périmètre dont, comme à tous les canidés, son instinct lui commande de défendre l'accès à tout individu de la même espèce que ceux composant sa "meute", c'est-à-dire aux bipèdes (puisque son alpha en est un) comme aux autres chiens (puisqu'il en est un).

L'ensemble de la villa (la partie construite et habitable) sera, elle, considérée au même titre que cette aire sur laquelle la meute de ses ancêtres s'ébattait entre deux chasses, endroit où ces animaux résidaient le plus souvent et que l'on pourrait appeler "aire de vie". Enfin, plus réduit mais auquel il attache le plus d'importance, existe ce "coin de repos" assimilable à la tanière de ses lointains ancêtres. Lorsque les chiens résident en appartement, la distinction entre ces différentes zones est plus délicate à saisir pour le non-spécialiste, mais sachez que le chien l'établit malgré tout.

Animal grégaire, le chien doit donc non seulement vivre dans les mêmes lieux que ses maîtres (lorsqu'ils sont présents au domicile), mais aussi partager le plus étroitement possible tous les instants de leur vie, leurs moments d'activité et de repos. C'est, pour lui, l'unique façon de se sentir parfaitement intégré dans ce qu'il considérera alors rapidement comme "sa" meute. Si le territoire et l'aire de vie ne demandent aucun aménagement particulier, le coin de repos devra être situé, bien entendu, à l'intérieur du logement où il disposera de "son" endroit bien à lui où il pourra se réfugier soit lorsque vous le laisserez seul, soit aux moments où il ressentira l'envie de s'isoler un peu (notamment les jours où vous recevrez un groupe d'amis accompagnés de turbulents enfants).

Lieu qui, pour les petites et moyennes races, peut être un simple panier recouvert d'un vieux tapis, d'un morceau de couverture ou drap usagé pouvant être fréquemment lavé en machine de façon à éviter qu'il héberge puces et autres parasites. Les grandes races se contenteront généralement d'une chute de moquette (bradé dans les grandes surfaces d'ameublement). Bien qu'il doive être situé dans votre lieu de vie, cet endroit ne doit pas se trouver dans une zone de circulation humaine (pas de porte, couloir) et doit, de plus, être à l'abri des courants d'air.