Enseigner à votre chien l'obéissance au rappel, partie 3

Enseigner à votre chien l'obéissance au rappel, partie 3

LES EXERCICES UTILES POUR APPRENDRE LE RAPPEL À VOTRE CHIEN

Lorsque le rappel à la voix sera acquis, vous pourrez l'habituer à ce sifflet à haute fréquence qui, bien que peu audible par les humains est perçu de fort loin par les chiens. Pour cela, les premières fois, vous sifflez d'abord et appelez à la voix immédiatement après. Il comprendra rapidement que ce son est un appel qui lui est destiné. Vous le verrez alors dresser les oreilles au premier sifflement, avant même d'entendre le son de votre voix et accourir à vous ventre à terre. Plus tard, il vous sera possible, au cours de vos pérégrinations dans la nature (après avoir vérifié que le chien ne risque rien) de le laisser s'éloigner un peu de vous (pas plus d'une cinquantaine de mètres) pour explorer les environs avant de le rappeler. N'attendez pas qu'il soit trop loin: en promenade, il vaut mieux le rappeler trop souvent que trop tard, lorsqu'il est trop loin, hors de portée de voix.

Si, lors de vos premiers rappels il mettait un peu de temps pour revenir à vous, cachez-vous derrière un arbre ou un buisson avant de l'appeler une seconde fois puis attendez qu'il s'aperçoive que vous avez disparu. Ce qui prend généralement très peu de temps. Surveillez-le et ne l'appelez que si vous constatez à son comportement qu'il est un peu perdu, appels qui ne doivent servir qu'à le rassurer (vous êtes toujours là) et lui indiquer la direction dans laquelle vous chercher. Sans aller jusqu'à le stresser, il est tout de même nécessaire qu'il ressente une petite angoisse d'avoir perdu son maître. Faites-lui une très grosse fête lorsqu'il vous aura retrouvé. Et il est, bien entendu, indispensable de vous accroupir lorsqu'il vous a repéré et qu'il arrive au galop sur vous. Renouvelez cet exercice une ou deux fois (pas plus et, surtout, en des endroits où il ne risque rien) pendant chaque promenade et vous constaterez qu'il devient de plus en plus difficile de vous cacher car il prendra cette affaire comme un jeu et s'habituera à "garder un œil" en permanence sur vous.

COMMENT RÉAGIR SI LE CHIEN A UN COMPORTEMENT ÉTONNANT

Pendant cet exercice campagnard, il peut se faire qu'arrivé à quelque distance de vous, il s'immobilise et se mette à grogner, voire à aboyer en votre direction. Rassurez-vous, il n'est pas subitement devenu dangereux mais la mauvaise vue de votre chien fait que, ne vous ayant pas reconnu de loin, il a pris, par précaution, une position défensive. Accroupissez-vous et appelez-le joyeusement, vous le verrez accourir vers vous. Petit à petit, vous constaterez qu'il est de moins en moins nécessaire de vous accroupir pour appeler un chien qui, maintenant, revient joyeusement chercher sa caresse même si vous conservez la position verticale.

C'est alors que vous pourrez considérer le rappel correctement acquis et qu'il sera temps de passer à l'étape suivante. Répétons-le. Le principe étant de faire comprendre au chiot que, si vous le rappelez, c'est pour lui donner quelque chose qu'il apprécie (caresse, jeu, friandise), vous ne devez jamais le gronder lorsqu'il exécute cet ordre. Sous peine de le voir devenir méfiant et de retarder son retour.

Commentaires

Pas encore de commentaires.