Votre animalerie depuis 1984
Frais de port offerts dès 59 €
Services garanties Polytrans
Contact 02 41 92 49 60
Me
Connecter
Mon
Panier
Livraison GratuiteDès 59
Entreprise françaisePlus de 9000 produits
5€ offerts survotre 1re commande
Remise fidélitéjusqu'à 5%

Comment apprendre la propreté à son chiot

L’apprentissage de la propreté du chiot est bien souvent une étape redoutée par le futur maître. Dès l’adoption du chiot, il est essentiel de lui apprendre certaines règles et de définir les limites qu’il ne doit pas franchir afin que la cohabitation se passe dans les meilleures conditions possibles. Comment s’y prendre pour apprendre à son chiot à être propre et à faire ses besoins dehors ? Quand doit-on le punir ou quand doit-on au contraire le récompenser ? Polytrans vous explique comment bien éduquer votre chiot pour qu’il devienne rapidement propre et ainsi profiter pleinement de votre nouveau compagnon, sans se heurter à certaines contraintes. Mais, n'oublions pas les toutous âgés, c'est pour cela que vous pourrez retrouver sur notre site internet des couches culottes pour chien.

Quand commencer l’apprentissage de la propreté à son chiot ?

 L’apprentissage de la propreté du chiot doit commencer dès l’adoption du chiot, c’est-à-dire à partir de l’âge de 8 semaines en général. À cet âge-là, le chiot est encore petit, mais il est tout à fait en mesure de comprendre les ordres et de les mémoriser. Il est fortement déconseillé d’attendre que le chiot grandisse et gagne en maturité pour commencer son éducation, car cela rendrait au contraire l’apprentissage plus long et plus difficile, surtout si le chiot a pris de mauvaises habitudes. En effet, pour nouer dès le départ une bonne relation avec son compagnon à quatre pattes et partir sur de bonnes bases, il est indispensable de commencer le plus tôt possible. Afin de lui éviter de faire des bêtises dans votre maison ou appartement, vous pourrez placer votre animal dans un enclos pour chien.

Enseigner la propreté à son chiot : les différentes étapes de l’apprentissage

 Pour apprendre à son chiot comment devenir propre, certaines connaissances sur le comportement canin sont requises pour pouvoir adopter la bonne attitude. Apprendre à un chiot à être propre se fait progressivement. Il est donc important de procéder étape par étape et de ne pas essayer de trop accélérer le processus. Si vous mettez en pratique les bons conseils, alors votre chiot sera vite propre !

l'apprentissage de la propreté du chiot

Restreindre l’espace du chiot 

La première chose à faire lorsque votre chiot arrive dans sa nouvelle maison, c’est de limiter son accès à certaines pièces. Cette mesure peut sembler étrange de prime abord puisque votre petit compagnon semble au contraire avoir besoin de beaucoup d’espace pour déambuler et jouer. Et pourtant, cela est une très bonne chose, surtout si vous résidez dans une maison très spacieuse.

 Le chiot a besoin d’un certain laps de temps pour s’habituer à son nouvel environnement, et un trop grand espace est une source de stress pouvant être la cause d’incidents récurrents comme des petits pipis dans différents coins de l’habitation. Réduire l’espace dans lequel il évolue vous permet de garder plus facilement un œil sur lui et permet de le rassurer, ce qui contribue à faciliter son apprentissage de la propreté.

Définir une routine 

Il est important d’instaurer une routine dès le début de l’éducation de votre chien. Choisissez des heures précises pour les sorties et pour les repas y compris le week-end, pendant les premières semaines. L’idée est de lui donner un rythme régulier pour qu’il puisse prendre des points de repère plus facilement et qu’il mémorise mieux ce qu’il doit faire ou ne pas faire. De cette manière, votre petit chien comprendra qu’il y a un temps pour chaque chose et saura s’il doit se nourrir, s’il doit jouer ou s’il doit sortir pour faire ses besoins et à quelle heure.

 En instaurant un planning régulier, votre chiot ne réclamera pas sa gamelle à toute heure de la journée et intégrera rapidement quand il est temps de sortir pour faire ses besoins. Il est également important de conserver la même alimentation. Une fois que vous avez trouvé des croquettes qui conviennent à votre animal (des croquettes de bonne qualité de préférence), gardez toujours les mêmes. Cela permettra au système digestif de votre chiot de se réguler et d’avoir un cycle régulier. Attention à prévoir des heures de sorties suffisamment rapprochées, car un chiot ne peut pas se retenir plus de 6 heures d’affilée. Il vous faudra ainsi le sortir tard le soir et tôt le matin.

Définir une routine pour votre chiot

Observer les signes 

Pour apprendre à bien connaître son chiot, il est important d’observer son comportement les premiers temps. Vous verrez que lorsqu’il a envie de se soulager, des signes avant-coureurs sont visibles ! En comprenant ces signes, vous pourrez anticiper et éviter les petits accidents.

récompenser et ne pas punir

Récompenser et ne pas punir

 Les chiens apprennent mieux et se sentent plus en confiance avec une attitude positive. Le meilleur moyen d’éduquer et d’apprendre à son chien à être propre, c’est de le féliciter lorsqu’il agit bien, en l’occurrence lorsqu’il fait ses besoins au bon endroit. N’hésitez pas à réagir excessivement et à en faire beaucoup. Encouragez-le, caressez-le et récompensez-le avec une de ses friandises pour chien préférées comme par exemple des biscuits et des gâteaux que vous pourrez retrouver ici (spécialement pour les animaux).

 Si au contraire, votre chien a fait ses besoins au mauvais endroit et qu’il a sali votre tapis tout neuf, les pires des choses à faire sont de s’énerver, de crier, de le frapper et, contrairement à certaines idées reçues, lui mettre le museau dedans. Cela mettrait votre chiot dans un état de stress important, ce qui nuirait à votre relation avec lui.

 Si vous prenez votre chien en flagrant délit, gardez votre calme et emmenez-le à l’endroit où il est censé se soulager. Si vous découvrez l’incident après l’acte, inutile de punir votre chien, car le délai entre la « bêtise » et la sanction est trop long. Un chien comprend qu’il a mal agi sur l’instant. Après cela est trop tard. 

À noter qu’il est conseillé d’ôter les tapis de sol pendant toute la durée de l’apprentissage de la propreté, car cela peut porter à confusion pour le chiot qui peut les assimiler à de l’herbe, par exemple.

Nettoyer les petits accidents du chiot

 Il est fortement conseillé à tous les maîtres de ne jamais nettoyer les accidents de son chiot devant lui. Hiérarchiquement, cela lui laisserait entendre que vous êtes inférieur à lui. Or, pour construire une bonne relation chien/maître, il est indispensable que votre chiot vous respecte dès son plus jeune âge. 

Portez une attention particulière au nettoyage de l’urine et des selles de votre animal. Même si vous avez l’impression d’avoir bien nettoyé, son odorat étant particulièrement fin, il pourrait réussir à détecter une odeur, ce qui instinctivement l’inciterait à recommencer.

La patience, votre meilleur allié 

Dans l’enseignement de la propreté, votre meilleur atout sera la patience. Le chiot apprendra au fur et à mesure et ne deviendra pas propre en un jour ! Prenez le temps de noter les progrès de votre petit chien, et surtout ne vous énervez pas devant lui. 

Si votre chien montre des premiers signes de propreté, ne relâchez pas votre attention et continuez de donner un rythme régulier à votre chiot plusieurs semaines après qu’il soit devenu complètement propre. Inutile de précipiter les choses, si vous adoptez le bon comportement, votre chiot sera propre vers l’âge de 4 mois.