Votre animalerie depuis 1984
Frais de port offerts dès 59 €
Services garanties Polytrans
Contact 02 41 92 49 60
Me
Connecter
Mon
Panier
Livraison GratuiteDès 59
Entreprise françaisePlus de 9000 produits
5€ offerts survotre 1re commande
Remise fidélitéjusqu'à 5%

Quel antiparasitaire pour mon chat ?

Exemple de plaie de grattage suite à dermite liée à la présence de puces

Quel antiparasitaire pour mon chat et comment effectuer le traitement ?

Votre chat peut être incommodé par les tiques et les puces, mais aussi par les moustiques, les phlébotomes et autres parasites. Notons qu’aux chats, les tiques ne transmettent pas de maladies graves contrairement à ce qu’il se passe pour le chien (piroplasmose). Concernant les moustiques, cela reste plus rare que chez le chien, mais les chats peuvent aussi être atteints de leishmaniose ou de dirofilariose, 2 parasitoses très graves facilement évitables grâce aux traitements antiparasitaires efficaces.

Il est donc primordial de choisir un traitement adapté, mais surtout, de l'utiliser au moment opportun. Face à un marché hautement fourni, il peut s'avérer compliquer de choisir le bon antiparasitaire. Les conseils ci-après vous accompagneront efficacement.

Antiparasitaire, oui mais sous quelle forme ?

Avant toute chose, rappelez-vous que le produit à administrer à votre animal de compagnie devra spécifiquement être adapté aux chats. Ne soyez donc pas tenté de vous servir d'un antiparasitaire pour chien, par exemple car cela mettrait votre chat en danger.

Les poudres sont déconseillées. Déjà qu'elles sont difficiles à trouver et difficiles à appliquer mais elles ne sont pas vraiment efficaces.

Les sprays ont prouvé leur efficacité. Référez-vous aux recommandations du fabricant pour déterminer le nombre de pulvérisation. Les chats n'apprécient que rarement l'odeur et le bruit du coup, l'opération peut s'avérer complexe. Il faut néanmoins pulvériser sur tout son corps. Vous noterez que le pelage est humide à la fin du traitement.

Viennent ensuite les pipettes qui doivent être appliquées derrière la nuque de votre chat, sur une zone qu'il ne pourra pas lécher. Veillez à ne pas frotter et assurez-vous d'appliquer le produit sur la peau. Evitez les bains dans les 48 heures avant et après application.  Afin de diffuser sur toute la peau, les substances actives utilisent le sébum (film gras issu des glandes séborrhéiques, qui sert de barrière protectrice) qui est désagrégé par un shampoing et met 24 à 48h à se reconstituer.

Les colliers sont généralement utilisés pour lutter contre les puces et les tiques. Ajustez correctement afin que les substances actives agissent sur la peau du chat. Attention, les produits sont le plus souvent contenus dans le film gras sur la peau, ils ne pénètrent pas tous en transcutanée.

En ce qui concerne les comprimés, ils contiennent des substances qui se retrouvent dans le sang du chat. Anodines pour le chat, elles agissent comme un poison pour la puce qui pique l‘animal, en quelque sorte « s’intoxique » et meure après. Cependant, ce traitement n’empêche pas la piqûre de la puce qui est une des causes principales de la dermite allergique à la piqûre de puce (DAPP). Les comprimés sont donc un bon traitement complémentaire d’une protection externe qui reste indispensable.

À quelle fréquence déparasiter mon chat ?

La plupart des solutions (notamment les sprays et pipettes) se dote d'une efficacité sur un mois. Si l'animal est mouillé ou baigné dans les 2 jours suivant l'application, il faudra éventuellement recommencer l'opération. Les comprimés ont une efficacité variable qui peut atteindre 3 mois. Il vous suffit de vérifier les informations données par le fabricant.

L'infestation se fait essentiellement en automne et au printemps, mais les parasites sévissent tout au long de l'année. Des traitements réguliers sont de ce fait conseillé pour le bien-être de votre chat.

Lors d’une infestation, les puces adultes ne représentent que 5 à 10% de la population totale des puces. Les 90 autres pourcents sont des œufs et des stades larvaires qui ne vivent pas sur l’animal, mais dans l’environnement (sol). Le traitement de l’environnement est primordial et tout aussi important que celui de l’animal. Les cocons de puces peuvent survivre plusieurs mois dans une moquette et redonner une infestation longtemps après avoir débarrassé le chat des puces adultes. De plus, les puces piquent aussi l’homme : ça fait mal, ça démange, et ça peut aussi provoquer des dermites allergiques.

Des habitudes élémentaires comme passer l'aspirateur vous permettra de vous débarrasser de 30% à 60% d'œufs de puces et jusqu'à 20% de larves, par exemple. Disposez un morceau de collier antiparasitaire dans le sac à poussière avant de le jeter ou le nettoyer pour assurer une efficacité optimale du déparasitage.

NB VETO : Noter qu’un antiparasitaire, digne de ce nom, est un médicament donc un produit soumis à une autorisation de mise sur le marché (plusieurs années de recherche et développement et une production industrielle réglementée)  et à une pharmacovigilance (il fait l’objet par les laboratoires pharmaceutiques fabricants, d’un suivi de ses actions et ses tolérances). C’est un produit dont il est crucial de respecter la posologie et les conditions d’utilisations (produit chat pour chat uniquement). Tous les produits « contre les parasites » ne sont pas des médicaments et n’ont pas l’efficacité espérée. Privilégier les médicaments vétérinaires. Demander conseils à votre vétérinaire en cas de doute.