Tout savoir sur le sevrage du chaton

Tout savoir sur le sevrage du chaton

Dès la naissance, le chaton va se nourrir exclusivement du lait de sa mère qui lui apportera tous les nutriments dont il a besoin pour son développement et sa croissance. Grâce à une alimentation adaptée (on conseille généralement de donner à la chatte allaitante des croquettes pour chaton, plus riches que les croquettes classiques), le lait maternel est très complet et couvrira tous les besoins de la portée. Au fil des jours et des semaines, le chaton va grandir et va commencer à bouger et à se déplacer. Progressivement il va explorer son environnement en se détachant de plus en plus de sa mère.

Vers le début de sa quatrième semaine, ses premières dents apparaissent. À ce même moment, la mère commence à produire du lait en plus faible quantité. Le chaton - qui continuera à téter – aura alors besoin d’une nourriture complémentaire. Généralement il va spontanément manger dans la gamelle de sa mère. Si vous constatez que les croquettes sont encore trop dures pour les petites dents du chaton, humidifiez-les avec un peu d’eau pour qu’il ait plus de facilité à les ingérer.

À partir de la quatrième semaine, le chaton va donc manger de plus en plus de croquettes et boire de moins en moins de lait maternel. Une fois qu’il se nourrit presque exclusivement de croquettes, vers 8 semaines, le chaton pourra alors être sevré sans aucun problème. Ce sera au futur maître à prendre la relève de l’éducation. Il vous faudra définir certaines limites et savoir être ferme (mais en aucun cas violent) quand cela est nécessaire. Surtout quand ils sont tous petits, les chatons ont besoin de beaucoup d’attention.
Donnez-lui de l’affection et n’hésitez pas à jouer très souvent avec lui. Jusqu’à ce qu’il ait atteint l’âge adulte, le chaton devra être nourri uniquement avec des croquettes juniors qui joueront un rôle essentiel dans sa croissance.

 

Sevrage : 8 semaines et pas avant

Il arrive que l’on soit tenté de se séparer des chatons avant l’âge conseillé, soit 8 semaines. Même si les chatons semblent plutôt autonomes dès 6 semaines mieux vaut attendre encore au moins deux semaines pour les sevrer. Il est à noter que dans les élevages, la vente de chatons de moins de 8 semaines est totalement interdite.

Avant quatre semaines, le chaton ne doit en aucun cas être séparé de sa mère puisqu’il se nourrit exclusivement de son lait. Rester avec sa mère lui permet également de se préserver de certaines infections, car ce sont les anticorps de sa mère qui le protège. L’enlever à sa mère trop tôt peut donc le fragiliser et l’exposer à certaines maladies pouvant être très graves à cet âge-là. Les chats sevrés trop tôt risquent d’être plus vulnérables à l’âge adulte et d’accumuler certaines carences.

Outre l’état de santé, si l’âge de 8 semaines est conseillé pour le sevrage c’est également pour que la mère ait le temps d’éduquer son chaton. Dès la naissance, c’est elle qui va lui apprendre tout ce dont il a besoin de savoir de la vie de chat. Elle lui apprendra la notion de danger, mais également à se socialiser avec les humains et avec les autres chats.

Cette étape de socialisation arrive tardivement, vers 7 semaines et est essentielle pour qu’une fois adulte, le chat se comporte et comprenne qu’il ne doit pas mordre ou griffer trop fort.  Un chat qui n’est pas resté suffisamment longtemps avec sa mère peut être craintif, voire agressif parce qu’il a raté l’étape de la socialisation. La mère va également lui apprendre à être propre. C’est pour cela qu’un chaton bien sevré ira normalement de lui-même faire ses besoins dans la litière sans que vous ayez besoin de lui apprendre.

Sevrer un chaton à partir de 8 semaines, c’est s’assurer qu’il sera en bonne santé à l’âge adulte et qu’il aura un caractère agréable et sociable.

 

Adopter un chaton non sevré, comment faire ?

Vous avez trouvé un chaton qui a moins de 8 semaines et vous avez décidé de le garder ? En premier lieu, rendez-vous chez un vétérinaire afin de faire un bilan sur son état de santé.

Selon depuis combien de temps il est livré à lui-même, il est possible qu’il soit malade ou très faible. Si le chaton est malgré tout en bonne santé, votre vétérinaire vous conseillera ensuite de le nourrir avec du lait maternisé, pour chat bien entendu, à l’aide d’un biberon.

Dans ce lait, le chaton trouvera tout ce dont il a besoin pour se développer normalement, comme s’il se nourrissait du lait de sa mère. Ensuite, il vous faudra procéder comme s’il était avec sa mère. Vers l’âge de 4 semaines, quand il commence à mordiller la tétine et que ses premières dents apparaissent, servez-lui des croquettes pour chatons humidifiées pour qu’il puisse facilement les mâcher. Jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 8 semaines, augmentez progressivement les croquettes et diminuez les quantités de lait en n’oubliant pas de laisser en permanence à sa disposition un bol d’eau fraîche pour qu’il s’hydrate bien et limiter ainsi le risque d’apparition de calculs rénaux.

En revanche, ce sera à vous de faire son entière éducation. Il vous faudra faire preuve de douceur, de fermeté et surtout de beaucoup de patience. Si votre chaton a du mal à comprendre qu’il doit faire ses besoins dans la litière, ne soyez pas trop dur avec lui. Placez-le simplement dans la litière dès qu’il fait en dehors. Munissez-vous également d’un griffoir pour lui apprendre que c’est dessus qu’il doit faire ses griffes et non sur les meubles en bois ou le canapé. Pour le lui apprendre, prenez délicatement sa patte entre vos doigts et appuyez doucement sur le coussinet pour faire sortir les griffes. Posez sa patte sur le griffoir en effectuant le geste qu’il ferait naturellement. Lorsque le chaton griffe ou mort trop fort, souvent pendant les séances de jeu, arrêtez-le jeu. Il doit absolument comprendre qu’il fait mal.

C’est d’ailleurs pour cela que l’on recommande de ne pas faire jouer le chaton avec ses mains lorsqu’il est encore petit. Progressivement, votre chaton apprendra ce qu’il aurait dû apprendre au contact de sa mère et se développera normalement.

 

Le sevrage du chaton, en bref

Le sevrage du chaton est donc une étape délicate qui doit se passer dans les meilleures conditions possible afin d’éviter certains traumatismes et troubles du comportement, mais également des problèmes de santé pouvant être très graves. Entre 8 et 14 semaines, quand le chaton sera complètement sevré, la mère repoussera progressivement son chaton et ne le reconnaîtra plus comme tel. Cette dernière étape est appelée « sevrage psychosocial » et représente le moment idéal pour faire adopter sa portée de chatons.

Commentaires

Pas encore de commentaires.